[Décision difficile à prendre, mais je vais m'y tenir.] 

Bonjour à toustes. 

Ca fait longtemps que je dis que si (quand) un nouveau fascisme occidental apparaît(ra), les outils de communication type facebook/instagramm/twitter seront un vecteur qui finiront par le rendre bien plus violent que les précédents. 

Là, "Meta" autorise les appels à la haine contre certains russes, les appels à la mort de l'envahisseur, les voeux de mort du président/dictateur russe/biélorusse ( peu importe) etc après une politique de censure violente et abrupte sur de très nombreux sujets. 
(Un lien parmi d'autres qui commente ceci)

Je suis contre toute forme de censure, pour la liberté d'expression quasi totale mais la censure partiale est une forme d'autoritarisme paternaliste qui en ce qui me concerne, est une ligne rouge. Elle est franchie et selon moi, lorsqu'une plateforme qui nous censure sans cesse lorsqu'une colère, une critique attaque l'un de ses intérêts autorise les appels à la haine ciblée alors on est clairement au delà des prémices d'un régime fascisant, on est dans son intronisation ou son fonctionnement normal. 

ça faisait longtemps qu'on assistait à ça; avec le Covid déjà c'est monté en puissance et là, avec les affaires à l'est de l'europe, la bête montre son vrai visage. 

"Jacques a dit je choisis qui tu as le droit de haïr" (et t'y encourage parfois). 

Instrumentaliser la haine, c'est le droit chemin vers l'holocauste et il s'en vient n'en doutez pas, tous les signes sont là. Rappelez vous aussi que l'holocauste qui nous vient immédiatement à l'esprit, c'est celui des juifs mais qu'en réalité, cela concernait aussi les homosexuels (LGBTQIA+etc infini X2 de nuances de genre et de sexualités), les roms, tziganes, les opposants politiques, les communistes, etc bref, une guerre totale contre tous ceux qui ne marchaient pas dans le rang de l'idéologie délirante dominante. 

Minimiser ce potentiel futur c'est se rassurer et l'ignorer, c'est probablement d'une manière ou d'une autre se mettre en danger ou risquer de supporter un camp que l'histoire jugera très sévèrement. 

Vous aurez peut-être remarqué que je suis très silencieux depuis plusieurs mois sur les sujets politiques, c'est parce que je vois ceci venir de loin et que là, tous les signaux d'un péril fasciste sont présents; avec les armes contre les corps, avec les discours et la technologie contre les esprits. Ne doutez pas que toutes ces variantes mèneront à des morts en quantité dont les nombres dépassent ce que l'on peut mesurer à l'aune d'un individu. 

C'est une décision difficile à assumer parce que l'organisation de la société est telle que facebook est mon principal pourvoyeur de travail, de réseau pro et un medium important de ma vie sociale et de la communication avec des proches ou mon public en tant qu'artiste mais je pressens que c'est probablement le dernier créneau qu'il reste pour fuir cette "post réalité" et l'outil de fabrique du consentement moderne le plus efficace qu'il soit. Mon esprit ne peut accepter la moraline, la propagande non pluraliste, la manipulation, la novlangue, les appels à la haine ou la censure. Jugez moi donc faible ou jeune ou idiot si cela vous rassure.  

Je quitte donc facebook, twitter et n'irai pas sur d'autres réseaux sociaux tant que la démocratie, l'esprit critique et la nuance du débat ne prédomineront pas. Je garde ma chaine youtube pour l'instant parce que c'est l'un des dernier espace sur lequel je peux partager ma production artistique; je garde aussi mon site internet davidmillemann.com sur lequel j'ouvrirai peut-être un blog pour parler d'esprit critique, de philosophie et de politique. (vu que de toute façon, les artistes ne servent pas à grand chose dans ces temps troubles, peut-être les intellectuels ont-ils une fonction moins dérisoire hors temps de paix ?) 

Paradoxalement, je continuerai à enseigner les techniques liés à ces technologies dans mes cours concernés par ceci car je considère que je ne détiens pas plus que ma propre vision relative de tout ceci et que chacun est libre de se faire son opinion sur ce sujet et parce que je considère que la technique n'est pas corrélée à l'intention et que ces technologies ont un potentiel fantastiquement positif (on le verra plus tard, si nous survivons à ceci et aux périls écologiques qui s'en viennent)

Pour finir : pour les nigauds qui iraient m'accuser d'être pro russe alors qu'il faut impérativement interdire Dostoïevsky des universités de lettres et ne plus jouer du Rachmaninov en concert, rassurez vous : ma haine pour Poutine est pleine; autant que pour Zelensky, Macron, Biden ou Trump; elle s'adresse à tous les oligarques (qu'on nous autorise à les nommer ainsi ou pas) dont le pouvoir croît sur l'appauvrissement des masses des travailleurs. Selon moi, aucun des oligarques sus nommés et des nombreux ici non-nommés ne veulent notre bien, notre prospérité. Tous s'enrichissent de notre déchéance et leur pouvoir croît grâce à notre flemmardise servile, notre passivité, la satisfaction de la part reptilienne de notre cerveau que beaucoup de chercheurs en neuro science ont cherché à développer à travers entre autre ces technologies. 

Je ne pense pas non plus qu'on puisse lutter contre tout ceci dans cet espace virtuel car c'est "nourrir la matrice", "alimenter le "fog of war", "amplifier la désinformation amplifiante", "animer la société du spectacle", "nourrir la bête", "nommer l'innommable" appelez ça comme vous voulez selon votre culture. L'ère de la post vérité, l'outil hyper moderne qui nous amène à la situation conflictuelle la plus vieille de l'histoire de l'humanité (les gentils et les méchants doivent se faire la baston) ne sera pas combattue par quoi que ce soit qui passe par son biais. Les gentils ce sont ceux qui souffrent sous les bombes, dans la pauvreté systémique, ceux qu'on arme, ceux qui meurent. Les méchants, ce sont ceux qui vendent des armes, des récits qui encouragent à s'en servir, ceux dont les intérêts font que des personnes qui ne jouissent que rarement des dits intérêts vont s'entretuer, peu importe la bannière sous laquelle ils croient se battre. 

Je laisse une semaine ce post facebook le temps de clore mes comptes (et que la stasi et/ou le miniver modernes archivent bien tout puisqu'apparemment, y'a pas la choix), profitez en pour dire des trucs intelligents ou totalement cons, peut-être débattre un peu de ça, pis je me barre et je quitte la matrice en sachant que je sabre un développement probable de ma carrière dans le virtuel mais le seul équilibre, la seule constance, c'est le mouvement et c'est ce mouvement particulier que je fais là qui garantira l'équilibre dans les temps à venir selon moi. Je vous invite à écouter mon morceau "La Toupie" qui illustre ceci en musique (l'équilibre c'est le mouvement). L'article reste sur mon site et vous pouvez le commenter sans vous inscrire ou même en restant anonyme (mais je me réserve néanmoins le droit de modérer ceci selon mon vouloir)

Non à la guerre. Non au fascisme. Non au conformisme. Non à la pensée unique. 

Libérez vous. Fuyez les espaces virtuels. Concentrez vous sur la réalité tangible. Ne nommez ou ne considérez pas des nombres que vous n'avez pas la patience d'énumérer un par un car ils se situent en dehors de la réalité que vous pouvez appréhender physiquement, ils ne permettent que des raisonnements à travers l'abstrait et dans les temps à venir, seule la réalité humaine et directe assurera la survie. Plus tard l'abstrait nous permettra peut-être l'émancipation et le développement positif.  

Faites ce que vous voulez de ceci, ce n'est qu'une opinion, une réflexion concrétisée par un acte, une ligne de caractères alphanumériques dans la matrice d'une civilisation déclinant.

 

2 comments